Home | Übersicht | Kontakt | Impressum

Botanische Gärten der Universität Bonn - Telefon: 49-(0)228-735523 - Telefax: 49-(0) 228-739058 - botgart[at]uni-bonn.de

Jardin botanique

Les serres

Le complexe de serres comprend 9 serres reliées les unes aux autres, abritant une collection d'environ 4500 espèces et 4 serres plus petites. Certaines de ces serres, utilisées pour la reproduction des plantes, ne sont pas ouvertes au public.

Un parcours flêché guide le visiteur à travers les serres consacrées aux palmiers, aux fougères, à la Mangrove, à la Victoria et aux succulentes, en passant par celle des orchidées. En été, les grandes plantes en pots conservées dans les serres tempérées sont exposées en plein air, à proximité des serres, regroupées selon leur origine géographique. La serre de la Victoria présente un intérêt particulier par les grandes feuilles flottantes de Victoria amazonica et les autres nénuphars visibles presque toute l'année. Les espèces grimpantes d'Aristolochia, d'Ipomoea et de Passiflora renforcent l'impression d'exubérance tropicale. La serre consacrée à la Mangrove présente Amorphophallus titanum, dont l'inflorescence peut atteindre 2,5m de haut.

La fonction du jardin

Le jardin botanique est une des institutions scientifiques de l'Université ; par conséquent sa fonction principale est scientifique et pédagogique. Le jardin fournit le matériel nécessaire aux conférences et aux cours de l'Institut de botanique et remplit également les fonctions d'un institut de recherche à part entière. De nombreuses plantes, dont certaines ont été collectées à l'étranger, font l'objet de recherches. Chaque année, le jardin publie un index de 1500 graines (Index seminum), expédié à 900 partenaires d'échanges répartis dans le monde entier. D'autres tâches importantes du jardin concernent la culture de plantes dont les populations sauvages sont menacées de disparition ainsi que la création de collections de réserve de plantes en danger, comme les cactées épiphytes des forêts tropicales américaines, la flore endémique des îles du Cap Vert et le genre Cyclamen. Parmi les plantes rares du jardin citons l'un des derniers specimen de Toromiro, Sophora toromiro, un arbre endémique de l'île de Pâques mais qui n'y pousse plus aujourd'hui et le dernier exemplaire vivant de l'orchidée allemande indigène Liparis loeselii, de Rhénanie du Nord-Westphalie. Ces deux espèces sont cultivées dans le but de les réintroduire dans leur habitat naturel. En complément de toutes ses activités, le jardin botanique est ouvert aux scolaires et aux chercheurs individuels, jeunes et vieux, qui désirent étudier les plantes. Par ailleurs, le jardin botanique est également un lieu de repos et de détente au coeur de l'agitation citadine du centre de Bonn.


Sommaire